bannière
Actualités :

Une équipe venue de Chine en Formule 1 ?
C'est maintenant officiel, China F1 Racing Team Limited, vient de naître en Grande-Bretagne. Le nom a été déposé ces derniers jours. Nous ne savons pas encore si ce sont les investisseurs qui souhaitaient prendre le contrôle d'une partie de Mclaren avec Ron Dennis fin 2016.

Une chose est sur, la Chine semble décidée à briller et à se montrer en sport automobile. La victoire d'une équipe Chinoise en catégorie LMP2 et seconde au général des 24 Heures du Mans en sont une preuve supplémentaire. Le Week-end dernier, Le Jackie Chan DC Racing a placé deux de ses Oreca sur les plus hautes marches du podium en LMP2, menée plusieurs tours en fin de course et termine sur le podium du général derrière Porsche, excusez du peu.

Il y a encore six mois personnes n'auraient pensé voir un tel résultat, les équipes chinoises en sport automobile, courent en Asie, souvent qualifié de petits championnats locaux. La Chine relativement novice en sport auto n'a jamais été prise au sérieux avant le Mans 2017.

En 2005 dans la foulée de l'arrivée du Grand Prix de Chine de Formule 1, la Chine lance l'A1 Team China, préparé par l'équipe Belge Astromega, en A1 Grand Prix la coupe du monde des Nations en sport automobile jusqu'en 2009. Sur 39 manches, 87 points et deux troisième place, un bien maigre palmarès. Pendant plusieurs années, les rumeurs de l'A1 Team China comme tremplin vers la F1 faisaient leurs chemins sans jamais se concrétiser et faisait sourire les journalistes spécialisés.

Le Chine fait son retour au plus haut niveau du sport auto en 2013 avec le lancement de l'Asian Le Mans Series, timidement les deux premières saisons, 2013 et 2014. Mais depuis 2015-2016 et cette saison le nombre d'équipes battant pavillon Chinois et Hong-Kong une province chinoise à statut spéciale a explosé. Loin devant les autres nations de la région. La saison dernière, l'équipe DC Racing a remporté le titre en LMP3 ce qui lui a valu son invitation pour les 24H du Mans et le résultat qu'on connaît. KCMG elle a remporté la catégorie GT Am.

Cette saison, le Jackie Chan DC Racing termine 2e et 3e en LMP2 et LMP3 en ALMS, en GT trois équipes chinoises occupent le podium final.

La vision de la presse spécialisée sur la Chine en sport automobile change, l'annonce de la possible arrivée d'une équipe de l'empire du milieu en F1 ne fait plus sourire et est prise au sérieux. L'équipe aurait déjà commencé son marché en débauchant du personnel chez Red Bull Racing et en récupérant une partie du personnel de Manor F1 au chômage.
Par Admin le 22-06-2017 à 10:01:32
TCR Series : Attila Tassi roi sur ses terres
Ce week-end, il n'y avait pas que les 24H du Mans, le championnat TCR Series avait rendez-vous sur le Hungaroring en Hongrie pour une nouvelle manche très disputée. C'est le hongrois Norbert Michelisz sur Honda Civic Type-R TCR qui s'élançait en pole position après les différentes séances d'essais.

Une pole qu'il n'a pas réussi à transformer en victoire, c'est son équipier et compatriote chez M1RA Attila Tassi sur la même voiture, qui remporte la course 1. Les pilotes qui courraient à domicile terminent devant le français Jean-Karl Vernay (Leopard Racing Team WRT) 3e du championnat avec sa Volkswagen Golf GTI TCR.

C'est István Bernula sur Kiaa cee'd TCR qui s'élançait en première position dans la seconde course, mais c'est Attila Tassi, parti 9e, qui récidive et place sa Honda sur la plus haute marche du podium devant l'espagnol Pepe Oriola (Lukoil Craft-Bamboo Racing - SEAT León TCR) et le danois Jens Reno Molle (Reno Racing - Honda Civic Type-R TCR)

Au championnat, Attila Tassi est 1er avec 151, devant Roberto Colciago 145 et Jean-Karl Vernay 138. Prochaine course en Allemagne les 8 et 9 juillet sur le circuit d'Oschersleben.
Par Admin le 21-06-2017 à 11:06:10
RANGE ROVER : Une Véritable Histoire
Depuis le lancement du tout premier Range Rover, en 1970, le véhicule n'a cessé d'évoluer. Le SUV le plus luxueux au monde offre des niveaux très élevés de sophistication et de performances ainsi qu'un design inspiré, mais aussi des avancées technologiques qui lui permettent de se démarquer. Étudions l'histoire de la série de SUV de luxe connue sous le nom de famille Range Rover.


1969 : prototype Range Rover Velar

Pour ne pas dévoiler le secret du prototype du tout premier Range Rover, les concepteurs et ingénieurs à l'origine de ce véhicule révolutionnaire lui ont donné le nom de « Velar », inspiré du mot italien « velare », qui signifie voiler ou couvrir. Les 26 premiers prototypes ont même été équipés d'un badge éponyme, afin de masquer leur véritable identité.


1970 : première production du Range Rover 3 portes

Après les essais réussis du concept-car Velar, le premier Range Rover a été présenté au monde entier. Du fait de l'association rare de ses capacités et de son design élégant, le véhicule a été encensé par la critique. C'était le premier véhicule qui proposait une transmission à 4 roues motrices permanentes et qui était doté d'un hayon divisé, d'un capot à charnières frontales et d'une ceinture de caisse enveloppante


1981 : Range Rover 4 portes

Après 11 ans sur le marché, le Range Rover Classic a été proposé en version quatre portes, afin d'offrir plus de possibilités aux passionnés du véhicule, de plus en plus nombreux.


1994 : Range Rover deuxième génération

Offrant davantage de luxe que son prédécesseur, les touches de design de la deuxième génération de véhicules, comme la silhouette caractéristique et l'introduction de phares rectangulaires à la place des phares circulaires, ont résisté à l'épreuve du temps et en font un véhicule reconnaissable en un clin d'œil.


2001 : Range Rover troisième génération

En constante évolution, ce Range Rover a été le premier à bénéficier d'une carrosserie monocoque. Le design s'inspire de la forme effilée du bateau italien Riva, alors que les taquets de ce bateau de luxe ont inspiré les finitions métallisées dans l'habitacle du véhicule.


2004 : concept-car Range Stormer

Le concept-car Stormer a gagné sa réputation en étant l'incarnation de l'évolution du design du Range Rover, mais aussi en incarnant le fleuron d'une approche audacieuse visant à intégrer les nouvelles technologies dans les véhicules.


2005 : production du Range Rover Sport

L'introduction du premier SUV sportif de la famille Range Rover a illustré l'engagement de Land Rover envers les performances. Les motorisations proposées comptaient un moteur 4.2L essence suralimenté performant et réactif. Le Range Rover Sport offrait également une suspension croisée pneumatique, permettant aux conducteurs de modifier la garde au sol, gage d'un confort accru et d'une conduite 4x4 plus fluide, sur route comme en tout-terrain. La garde au sol variable n'était que l'une des nombreuses nouvelles caractéristiques uniques reflétant le dynamisme de l'apparence du véhicule.


2008 : concept-car LRX

Ce concept-car cross-coupé était un projet ambitieux et avant-gardiste pour l'équipe de concepteurs Land Rover. Destiné aux conducteurs roulant rarement en conditions tout-terrain, le concept-car présentait tout de même les capacités légendaires de Land Rover tout en offrant un habitacle qualifié de « futuriste » par la presse


2011 : production du Range Rover Evoque

Qualifié de « Voiture de l'année » par de nombreux distributeurs, le Range Rover Evoque s'est fait remarquer dès son lancement, lors du Mondial de l'automobile de Paris en 2010. Nombre de caractéristiques présentes sur le concept-car LRX se sont imposées sur le cross-coupé de luxe, notamment la réinterprétation du design Range Rover classique.


2012 : Range Rover quatrième génération

La quatrième incarnation du Range Rover a été la première à se doter d'une carrosserie légère tout-aluminium. Son long empattement et son toit flottant en ont fait un véhicule reconnaissable en un instant. Le véhicule était notamment doté de la nouvelle génération du système Terrain Response® de Land Rover. Cette technologie embarquée d'aide à la conduite sélectionne automatiquement le mode de conduite le plus adapté aux conditions.


2013 : Range Rover Hybride

Le premier modèle hybride de la famille Range Rover assurait non seulement une faible consommation de carburant, mais il présentait également une réduction des émissions polluantes. Mais surtout, il ne faisait aucun compromis sur les performances. La preuve, le véhicule s'est lancé dans un voyage de 16 000 km entre Solihull et Bombay, pour traverser une région accidentée qui ne pardonne pas : la chaîne de l'Himalaya.


2013 : Range Rover Sport deuxième génération

Dévoilé par Daniel Craig, l'acteur incarnant James Bond, le nouveau Range Rover Sport, qui propose des niveaux d'efficacité optimisés grâce à un moteur V6 3.0L, s'est offert certaines rues de New York, temporairement fermées pour l'occasion.


2015 : lancement du Range Rover Sport SVR

Conçu pour incarner un SUV hautes performances à la puissance exceptionnelle, le Range Rover Sport SVR a été le premier véhicule produit par l'équipe Special Vehicle Operations. Ce véhicule, le plus rapide de la gamme Land Rover, garantit une expérience de conduite inoubliable. La puissance du véhicule se reflète dans certaines touches de design, comme la quadruple sortie d'échappement et le becquet arrière caractéristique.


2015 : Range Rover SVAutobiography

Summum du raffinement et du luxe, le Range Rover SVAutobiography a révolutionné l'expérience Range Rover. L'attention portée au détail s'illustre dans les finitions en aluminium brossé et dans les sièges Executive installés dans l'habitacle. À l'extérieur, une palette de couleurs unique a permis d'offrir aux conducteurs l'expérience du luxe ultime que l'on associe au Range Rover. Le SVAutobiography Dynamic a été lancé peu après et, grâce à son esthétique distinctive et à son puissant moteur V8, l'allure du véhicule s'est fait le miroir de sa puissance et de son agilité.


2015 : Range Rover Evoque cabriolet

Premier Range Rover cabriolet, l'Evoque cabriolet associait les capacités reconnues de Land Rover à des caractéristiques époustouflantes, comme une capote en Z, tout en présentant l'allure affirmée caractéristique pensée par les concepteurs Land Rover. Le résultat est le premier SUV cabriolet de luxe 4x4 tout-terrain le plus compact et performant au monde.

Depuis le concept-car Velar top-secret jusqu'au tout premier Range Rover Evoque cabriolet, l'évolution du Range Rover est claire. Sans jamais sacrifier les performances, le SUV de luxe continue de placer la barre très haut dans les domaines du design, des capacités et des performances automobiles.


2017 - Présentation du nouveau Range Rover Velar

La famille Range Rover accueille un nouveau membre. Avec son design visionnaire et ses lignes accrocheuses et épurées, le Range Rover Velar s'affiche comme un SUV performant, luxueux et raffiné, à la hauteur de notre marque.


Article paru chez notre partenaire Le Club Des Landistes, source : Land Rover
Par Admin le 20-06-2017 à 09:47:31
19e victoires de Porsche aux 24 Heures du Mans, Toyota bien décidé à gagner en 2018
La 85e édition des 24 Heures du Mans a tenu toutes ses promesses. Le retrait d'Audi Sport, et seulement 6 LMP1 au départ faisaient craindre à certain un duel Toyota-Porsche dominé par Toyota qui est en grande forme dans le championnat du monde d'endurance (WEC) depuis le début de la saison. Dès le début de la course, à peine 2H après le start lancé par Mark Webber dans la voiture de sécurité, la LMP1 du ByKolles racing abandonnait. Plus tard, une autre LMP1 connaissait de gros soucis, la Porsche LMP1 N°2 se retrouvait au stand pour de très longues minutes et repartait 55e a plus de 20 tours du leader Toyota.

Toyota avec deux voitures en tête prenait une option pour la victoire finale, une première alerte quand une des Toyota dû réparer et comme la Porsche n°2, elle repartit très loin. 1H44 du matin dimanche 18 juin, coup de théâtre coup sur coup Toyota perd ses deux voitures en têtes. C'est l'accablement chez les Japonais. La Porsche n°1 se retrouve en tête.

En GT, en Pro la bataille est intense entre les cinq constructeurs et leurs équipes usines qui sont aux cinq premières places. À chaque arrêt au stand, la catégorie change de leader. Les cinq voitures resteront dans le même tour jusqu'au dernier tour de la course à 15H le dimanche. En Amateur (AM) c'est la Ferrari du JMW Motorsport qui prend le commandement presque dès le début pour ne jamais le perdre.

Dimanche matin aux alentours de 11H nouveau coup de tonnerre sur le Mans, la Porsche n°1 abandonne, c'est trois LMP2 en tête, une Oreca du Team Jackie Chan DC Racing, une Oreca Vaillante-Rebellion et une Alpine-Signatech. Mais la Porsche n°2 cravache et est déjà dans les 6 premiers.

Le constructeur allemand reprend la tête à 1H30 de la fin de la course, devant l'Oreca du Jackie Chan DC Racing et l'Oreca Vaillante-Rebellion. Deux LMP2 sur le podium du classement général, une première depuis 2003 ou une LMP900 (équivalent aujourd'hui au LMP2) était arrivée 3e. La tête de course restera inchangée jusqu'à la fin, Porsche, avec la n°1 (Timo Bernhard, Earl Bamber et Brendon Hartley), remporte une nouvelle fois les 24H du Mans pour la 19e fois et vainqueur de sa catégorie, seul là Toyota n°8 (Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson) termine la course dans cette catégorie et monte sur la seconde marche du podium, mais seulement 9e au général après une superbe remontée tout de même.

En LMP2, c'est la 2e victoire du constructeur français Oreca depuis 2015, première victoire d'une écurie Chinoise aux 24 Heures du Mans avec un pilote Chinois, Jackie Chan DC Racing (Ho-Pin Tung, Thomas Laurent, Oliver Jarvis). Les Oreca 07 à moteur Gibson Chinoise étaient préparée par Jota Sport. Suive L'Oreca de l'équipe Vaillante-Rebellion (Nelson Piquet Jr., Mathias Beche, Heinemeier Hansson) et la seconde voiture de l'équipe Chinoise victorieuse, l'Oreca 07 n°37 (David Cheng, Tristan Gommendy, Alex Brundle).

En LMGT Pro, la bataille a fait rage jusque dans le dernier tour, roues dans roues la Chevrolet Corvette n°63 (Jan Magnussen, Antonio García, Jordan Taylor) et l'Aston Martin n°97 (Darren Turner, Jonathan Adam, Daniel Serra) ne lâche rien. Aston Martin prend finalement l'avantage à quelques kilomètres de l'arrivée après une légère sortie de piste de la Corvette dans l'affrontement. La Corvette terminera finalement 3e, elle perd la 2e place au profit de la Ford n°67 (Harry Tincknell, Andy Priaulx, Pipo Derani) suite à une crevaison. Nouvelle victoire pour Aston Martin et son préparateur Prodrive propriété de David Richards. Général Motors (Corvette) perd face aux Anglais, mais surtout face a son rival américain Ford préparé par l'équipe Chip Ganassi Racing.

En LMGT AM, c'est donc la Ferrari 488 GTE du JMW Motorsport (Robert Smith, Will Stevens, Dries Vanthoor) qui s'impose devant deux autres Ferrari, la n°55 du Spirit of Race (Duncan Cameron, Aaron Scott, Marco Cioci) et la n°62 de la Scuderia Corsa (Cooper MacNeil, Bill Sweedler, Townsend Bell).

L'ancienne équipe de F1, Manor Motorsport (2010-2016 avec Virgin Racing, puis Marussia Cars et enfin sous son nom propre) associé aux Chinois CEFC TRS Racing, termine 8e au général et 7e LMP2 avec son Oreca 07. Sur 60 engagés, 49 franchisent la ligne d'arrivée, la lanterne rouge revient à Larbre Compétition sur la Corvette C7.R n°50 (Romain Brandela, Christian Philippon, Fernando Rees). « Vaillante » pour son retour en piste au Mans, depuis 2002, termine 3e du général de quoi faire plaisir à la « famille Vaillant-Graton » pour la sortie du nouvel album qui se déroule lors de cette mythique épreuve.

Rendez-vous l'année prochaine pour une 86e édition qui s'annonce passionnante, avec l'arrivée du constructeur Ginetta et du motoriste Mecachrome en LMP1, plusieurs équipes sont déjà intéressées comme Manor. En GT, BMW Motorsport fera son retour avec une équipe usine. Panoz devrait participer au double tour d'horloge avec un prototype 100 % électrique. Vivement 2018, en attendant retrouvez nos photos dans la rubrique du site ou sur notre page Facebook.
Par Admin le 19-06-2017 à 10:02:18
Kamui Kobayashi met Toyota en pole pour la 85e édition des 24H du Mans
Les 24 Heures du Mans sont l'une des trois courses les plus prestigieuses du monde avec le Grand Prix de Monaco et les 500 Miles d'Indianapolis. Cette année, c'est la 85e édition d'une course courue pour la première fois en 1923. Une première édition remportée par André Lagache et René Leonard sur une Chenard et Walcker Sport.

Cette année, les spectateurs auront le droit à un duel entre Porsche et Toyota pour la victoire général et de la catégorie LMP1. Porsche engage deux voitures et Toyota trois en LMP1. L'équipe ByKolles Racing est également engagée dans cette catégorie, mais à peu de chance de gagner face à des écuries d'usines.

Pour certains, c'est les catégories LMP2 et GT qui réserveront le plus de surprises et de plaisir cette année avec beaucoup de constructeurs engagés. Oreca, Ligier, Alpine, Riley MK et le nouveau Dallara en LMP2. En GT, Ford, Porsche, Ferrari, Aston Martin et Chevrolet s'affronteront à travers leurs équipes usines respectives et les nombreuses équipes clientes.

Cette année marque le retour de Vaillante, la marque légendaire de fiction, au Mans. L'écurie du célèbre pilote français de BD n'était plus apparu lors de cette course depuis 2002.

Le Mans célébrera cette année la Formule 1, avec une exposition de F1 ayant couru l'unique Grand Prix de France disputée au Mans en 1967. C'est Toyota qui s'élancera en pole position samedi, après un tour magistral de Kamui Kobayashi établissant le nouveau record du circuit en 3.14.791.
Par Admin le 16-06-2017 à 10:25:50
Actus #5 : Lewis Hamilton remporte le GP du canada, Ingo Gerstl imbattable en Boss GP
Mercedes et Lewis Hamilton tiennent leur revanche en remportant le Grand Prix du Canada à Montréal. Un doublé puisque Valtteri Bottas (Mercedes) se classe second devant la Red Bull Racing de Daniel Ricciardo. Ferrari et Sebastien Vettel sauvent de gros points avec une 4e place. Le régionale de l'étape, Lance Stroll (Williams Mercedes) marque ses premiers points avec sa 9e place.

Ingo Gerstl a hissé une nouvelle fois sa Toro Rosso STR1 sur la plus haute marche du podium sur le circuit Paul Ricard. Il devance Rinus van Kalmthout sur Dallara GP2 Evo et Johann Ledermair avec une Dallara GP2 ancienne génération. Le pilote autrichien garde la tête du championnat avant la prochaine manche à Zolder mi juillet.

Alfa Roméo n'engage pas d'équipe usine en sport automobile, mais cela n'empêche pas la marque au trèfle de remporter des courses via ses clients. Dusan Borkovic, de l'équipe GE-Force, au volant d'une Alfa Roméo Giulietta TCR a remporté la première course des TCR International series au Salzburgring. Dans la seconde course, Honda a démontré qu'elle pouvait s'imposer en Indycar et en Tourisme après de nouveaux déboires en F1. Roberto Colciado sur Honda Civic Type-R TCR (M1Ra) s'impose.

En Monster Energy NASCAR Cup Series, c'est Ryan Blaney qui s'impose au Pocono 400, sa première victoire en Cup. Il remporte la première victoire pour son équipe, Wood Brothers Racing, depuis 2011. La Wood Brothers Racing signe, avec Ford, sa 99e victoire pour une équipe présente depuis les origines de la discipline.

Will Power a imposé la Dallara du team Penske Racing au Texas en Indycar 9e manche de la saison. Sur un autre continent tout aussi amoureux du sport automobile, l'Afrique, avait lieu la 4e manche du Championnat de Madagascar des RUNS, c'est Vazah (Runmada) sur Mitsubishi Evo qui s'impose dans la catégorie PRORUN. (voir la vidéo sur notre page FB.)
Par Admin le 12-06-2017 à 20:35:27
Actus #4 : Boss GP au Paul Ricard, TCR en Autriche, Lewis Hamilton en pole à Montréal
Le Championnat Boss GP est en France ce week-end, sur le circuit du Paul Ricard. Le champion 2016 et vainqueur de la première manche de la saison est de retour pour cette troisième course de la saison. Ingo Gerstl (TOP Speed – Toro Rosso STR1) n'a pas manqué son retour, sur les 16 pilotes engagés dans le sud de la France, il signe la pole position et remporte la première course samedi. Rinus van Kalmthout (Mansell Motorsport - Dallara GP2 Evo) et Johann Ledermair (Ledermair Motorsport - Dallara GP2) complètent le premier podium du week-end. Trois F1 étaient engagés, outre la Toro Rosso d'Ingo Gerstl, une Super Aguri SA06 (Wolfgang Jaksch) et une voiture locale engagée par un pilote tricolore, AGS JH23 (Patrick D'Aubreby).

Le Salzburgring, en Autriche, accueil la cinquième course de la saison du TCR International Series. 23 pilotes engagés, pour deux courses. Après deux séances de qualifications, c'est Mat'o Homola sur Opel Astra qui signe la pole position.

En Formule 1, c'est Lewis Hamilton (Mercedes) qui décroche la pole position à Montréal pour le Grand Prix du Canada devant Sebastien Vettel (Ferrari) et Valtteri Bottas (Mercedes).

Lucas di Grassi n'a pas réussi à transformer sa pole position hier lors de l'e-prix de Berlin. C'est Felix Rosenqvist (Mahindra) qui remporte la course du samedi, sa première dans la discipline et une première également pour l'équipe Indienne.
Par Admin le 11-06-2017 à 12:45:55
Pescarolo Sport créé son championnat et produit une nouvelle voiture
Pescarolo sport, refondé en 2016 sur les cendres de Pescarolo Team, a annoncé hier la création d'un championnat Pescarolo Series. Les voitures engagées seront toutes des Pescarolo 04-L dans un premier temps, puis des Pescarolo 05 déjà en production.

La marque Pescarolo est fondée par Henri Pescarolo, ancien pilote de course en F1 et endurance, en 2000. Pescarolo sport est basé dès ses débuts aux Mans sur le Technoparc des 24 heures du Mans. Le constructeur Sarthois décroche le titre de champion Le Mans Endurance Series en 2005 et 2006 en catégorie LMP1, puis en 2009 le championnat Asian Le Mans Series avec l'équipe Sora Racing.

Suite à des problèmes financiers et internes, l'équipe est retirée de la compétition en 2010. Des châssis Pescarolo sont engagés par OAK Racing à titre privé en LMP2. L'équipe est rachetée en partie par OAK Racing et Joël Rivière en juillet 2010 sous l’appellation Pescarolo Team. L'aventure repart, la nouvelle structure remporte le titre pilote en Le Mans Series 2011. Une nouvelle voiture voit le jour la Pescarolo 03.

Hélas les ennuis financiers refont surface, les bons résultats non pas été suffisants pour faire venir les investisseurs, le contexte économique étant difficile. L'équipe est une nouvelle fois placée en liquidation judiciaire en janvier 2013. L'Automobile Club de l'Ouest continuera d'utiliser pour son centre de formation des Pescarolo 02, LMP3, pour son centre de formation de pilotage et engagés en championnat VdeV.

Troisième vie, le 19 mai 2016, Jocelyn Pedrono président de PLFD reprend la fabrication des châssis Pescarolo et fonde une nouvelle équipe, Pescarolo Sport. Henri Pescarolo a donné sa bénédiction au nouveau projet mais n'est pas impliqué dans l'équipe. Après 17 ans de haut et de bas, souhaitons le meilleur pour Pescarolo Sport.
Par Admin le 08-06-2017 à 13:28:04
Actus #3: Robert Kubica de retour au volant d'une F1, Esteban Gutiérrez en Indycar, Andrea Dovizioso remporte le GP d'Italie en Moto GP
L'Indycar avait rendez-vous à Detroit dans le Michigan pour deux courses une semaine après les 500 miles d'Indianapolis remportée par Takuma Sato (Andretti Autosport Honda). Ce week-end était l'occasion de voir les débuts du mexicain Esteban Gutiérrez chez Dale Coyne Racing en remplacement de Sébastien Bourdais convalescent pour le reste de la saison. Côté course c'est Graham Rahal qui a remporté les deux manches.

En Moto GP, c'est l'italien Andrea Dovozioso sur Ducati, une machine italienne, qui remporte son Grand Prix nationale sur le circuit du Mugello. Il s'impose devant Maverick Viñales (Yamaha) et son compatriote Danilo Petrucci (Pramac Ducati). Valentino Rossi termine 4e, et le Français Johann Zarco 7e. Maverick Viñales reste en tête du championnat.

En formule E, suite au départ d'Esteban Gutiérrez en Indycar, l'équipe Techeetah a dû lui trouver un remplaçant pour seconder Jean-Eric Vergne. L'équipe chinoise a choisi un autre tricolore évoluant déjà dans la discipline, Stéphane Sarrazin, auteur d'un Grand Prix en F1 en 1999 au Brésil avec Minardi et pilote FE pour Venturi. Tom Dillmann le remplace chez Venturi.

Robert Kubica fera son retour au volant d'une Formule 1 ce mardi 6 juin avec l'équipe Renault F1 team. La voiture sera une Lotus-Renault E20 de 2012. Il sera secondé par le pilote de réserve Serguey Sirotkin également pilote SMP Racing pour les 24H du Mans.

Les 24H du Mans ont officiellement commencé dimanche dernier avec la première journée de test officielle. Toyota a placé ses trois voitures aux trois premières places devant les deux Porsches LMP1. En LMP2 c'est Alpine-Signatech qui signe le meilleur temps. Corvette en LMGTE Pro et Aston Martin en LMGTE am. Les 60 voitures engagées étaient présentes.

La Fédération du sport automobile de Madagascar organisait sa 3e manche du championnat virtuel de Rallye de Madagascar le 3 juin à Mahamasina. C'est Norza (Mitsubishi lancer Evo ix) qui s'impose.
Par Admin le 05-06-2017 à 23:06:07
Actus #2 : Ferrari en forme en F1, Sébastien Bourdais remplacé, Volvo domine en WTCC
L’actualité en Formule 1, cette semaine, c'est la bonne forme de Ferrari confirmée par le doublé à Monaco. Ferrari place d'ailleurs sont pilote de réserve, qui a déjà testé pour la Scuderia et piloté pour Sauber-Ferrari en course, chez Haas-Ferrari. Antonio Giovinazzi disputera sept séances d'essais libres avec l'équipe américaine.

Après sa pige au 500 miles d'Indianapolis dimanche dernier, Fernando Alonso, réfléchir à son avenir. Indycar ? Formule 1 avec Mclaren ou une autre écurie, voir le championnat du Monde d'Endurance.

Dale Coyne Racing et Ford GT cherchent un remplaçant à Sébastien Bourdais

En Indycar, l'équipe Dale Coyne Racing cherche un remplaçant à Sébastien Bourdais après son accident lors des essais à Indianapolis. L'ancien pilote de F1, actuellement en Formule E, Esteban Gutierrez tiendrait la corde.

En Endurance pour les prochains 24H du Mans, Ford GT a annoncé le remplaçant de Sébastien Bourdais, ce sera le brésilien Tony Kanaan.

En WTCC, c'est Volvo et Nicky Catsburg qui mène le championnat après quatre courses.
Par Admin le 03-06-2017 à 17:04:25
Actus #1 : Retour sur l’actualité(s) du week-end dernier
Ce week-end les fans de sport automobile étaient gâtés, Grand Prix de Monaco de formule 1 et 500 miles d'Indianapolis aux USA. Deux épreuves phares du sport automobile. Il y avait également du karting au menu de ce week-end avec la finale mondiale du SWS (Sodi World Séries), le plus grand classement mondial de karting.

En SWS, dans la catégorie Sprint, c'est le Belge, Kevin Caprasse qui s'impose. En Junior (de 11 à 14 ans), Christian Douven (NED) remporte le trophée. En endurance, c'est l'équipe Bahreïni, Balteco Racing (AL MEHAIRI Saeed / AZZAM Ramez / MATTAR Mohd) qui l'emporte après 12H de course.

Le 75e Grand Prix de Monaco a vu Ferrari faire le doublé avec Sebastian Vettel vainqueur devant Kimi Raïkkönen. C'est Red Bull Racing qui décroche la troisième marche du podium avec Daniel Ricciardo.

Plus de peur que de mal en Indycar

Les 101es 500 miles d'Indianapolis ont vu pour la première fois le triomphe d'un pilote Japonais, Takuma Sato (Andretti Autosport Honda) s'impose. Fernando Alonso (Andretti Mclaren Honda) qui participait pour la première fois, a abandonné sur soucis mécanique mais a remporté le titre honorifique de meilleur débutant. Plus de peur que de mal pour Scott Dixon après son accident spectaculaire pendant la course. Une édition marquée par deux gros accidents qui auraient pu avoir de lourdes conséquences pour les pilotes. Pendant les essais Sébastien Bourdais est sorti violemment ce qui l'a conduit à mettre un terme à sa saison sur blessure. Le Français, remplacé pour la course par James Davidson, se consolera en ayant été le pilote le plus rapide de ces 101es éditions des 500 miles d'Indianapolis.
Par Admin le 03-06-2017 à 17:04:08
Formule VEE SA : Van Den Berg domine à Redstar
La seconde manche du championnat national de formule Vee Hankook SA (Afrique du Sud) 2017 a vu le champion national de SA Gert Van Den Berg (BP Nantes Motors Rhema 2), prendre la pole position, 0.235 de seconde, devant Siyabonga Mankonkwana (Cervinia Investments Rhema 2).

Van Den Berg remporte la course devant Mankonkwana en deuxième position, suivis de Schriks, Peter Hills, Jansen, Ramchander, Ross Rugheimer, Brandon Hill, Fred Rugheimer et Shane Helberg (Shanbergracing Forza). Ernie Vermark a abandonné à cinq tours de l'arrivée, avec un problème mécanique.

Dans la deuxième manche, tout le peloton a couvers toute la distance de la course, tout le monde a terminé dans le même tour que le vainqueur.

Classement serré pour le championnat

Pour la deuxième fois, Van Den Berg a battu Mankonkwana sur la ligne, par 3.164 de seconde, devant Schriks 0.763 derrière et suivis par Peter Hills, Jansen, Brandon Hill, Ramchander, Ross Rugheimer, Vermark, Fred Rugheimer et Helberg.

Au classement, Schriks conserve la tête avec un point d'avance sur Van Den Berg. Prochain rendez-vous, Zwartkops, le 16 juin.
Par Admin le 03-06-2017 à 17:03:51
Sodi World Series : Finale Endurance, l'équipe Batelco Racing (Bahreïn) remporte la course
L'équipe Batelco Racing (Bahreïn) remporte la course, devant CG Racing pro (Dubaï) et Modave Racing PPS (Belgique).

Nos amis de PFV Kart Endurance (Italie) terminent 4es et 5es avec leurs deux karts, PFV et PFV II. Quant aux Angevins, notre coup de cœur, AK3G1 (France) pour leur première finale, ils terminent 28e, bravo !

Retrouvez les résultats complets de la finale SWS, Junior, Sprint et Endurance ici : http://www.sodiwseries.com/fr-fr/sodi-world-finals/2017-paris-9/results.html
Par Admin le 03-06-2017 à 17:03:30
500 miles d'Indianapolis : épreuve mythique depuis 1911, Fernando Alonso et Mclaren engagés pour la 101eme
Parallèlement au 75e Grand Prix de Monaco se dérouleront les 101eme 500 miles d'Indianapolis sur le célèbre ovale américain. La course est née en 1911 outre-atlantiques, le circuit créé en 1909, d'abord avec un revêtement provisoire est rapidement recouvert de briquette, d'où son surnom de « The Brickyard ». De nos jours, la brique est seulement présente sur la ligne d'arrivée et le reste du circuit totalement asphalté.

Les créateurs du circuit décident en 1911 de ne faire qu'une épreuve de 500 miles chaque année pour rendre le caractère de l'épreuve unique. Ça marche, les constructeurs du monde entier affluent pour participer aux épreuves. Peugeot remportant la victoire en 1913, suivi de Delage en 1914, puis Mercedes en 1915. L'entrée en guerre des USA en 1917 interrompt l'épreuve pendant deux ans.

Au sortir de la guerre, les règlements techniques entre constructeurs européens et américains se creuse, les 500 miles restent une course importante dans le paysage sportif mais presque exclusivement américain.

Formule 1 et "IndyCart" font cause commune de 1950 à 1960

Après la Seconde Guerre mondiale, est créé la Formule 1 en 1946, puis le championnat du monde des pilotes en 1950. Problème toutes les courses sont en Europe, les instances sportives désireuses de donner réellement un caractère mondial à l'épreuve contact leur homologue américain pour faire des 500 miles une épreuve du championnat du monde de Formule 1, tout en conservant ses règles propres. Désireux également d’accroître leur prestige, les Américains acceptent.

Pendant dix ans (1950-1960) l'épreuve sera comptabilisée comme épreuve de F1, mais dans les faits seul les constructeurs américains engagés dans le championnat local participe. Ferrari ou encore Maserati enverront tout de mêmes Farina ou encore Fangio disputé l'épreuve à quelques reprises avec des résultats médiocre.

L'équipe et constructeur le plus titré est Penske Racing avec 16 victoires. Côté pilotes, A.J. Foyt, Al Unser Sr et Rick Mears sont les trois pilotes les plus titrés avec 4 victoires chacun. Le championnat est devenu monotype en 2008, l'intégralité du plateau roule avec un châssis Dallara. Côté moteur, le plateau 2017 est partagé entre Honda et Chevrolet.

Contrairement au reste du championnat Indycar qui compte un nombre d'engagés variant entre 22 et 26, les 500 miles d’Indianapolis ont toujours au minimum 33 voitures au départ. Des équipes, comme McLaren, cette année en partenariat avec Andretti Racing, choisissant de s'engager pour cette épreuve.

Les essais qualificatifs durent toute la semaine précédent la course, les rookies, ou débutants, ont eux pris la piste quelques jours avant pour se familiariser avec la piste. Cette année, c'était le cas par exemple pour Fernando Alonso pilote habituellement engagé en F1 avec Mclaren. Alonso est le premier pilote F1 en activités à participer aux 500 miles depuis plusieurs décennies.

Alexander Rossi, ancien pilote de réserve de Caterham et Manor en F1, tentera de défendre sa victoire de l'an dernier. En tout sur 33 pilotes au départ, 7 ont déjà remportés l'épreuve au moins une fois, Hélio Castroneves (Team Penske), Scott Dixon (Chip Ganassi Racing), Tony Kanaan (Chip Ganassi Racing), Juan Pablo Montoya (Team Penske), Ryan Hunter-Reay (Andretti Autosport), Buddy Lazier (Lazier Racing Partners) et bien sur don nous avoàns déjà parlé Alexander Rossi (Andretti Herta Autosport with Curb Agajanian).

Course à suivre dimanche à 18H00 sur Canal+ et en différé quelques jours plus tard sur la chaîne YouTube officielle du championnat Indycar.
Par Admin le 03-06-2017 à 17:02:44
Grand Prix de Monaco : épreuve mythique depuis le premier Grand Prix en 1929
Ce week-end, le F1 circus évoluera sur le célèbre circuit de Monaco dans les rues de la principauté pour la 75e édition de ce Grand Prix devenu une des plus grande épreuve de sport automobile dans le monde. Course qui verra le retour du vétéran et jeune retraité de la F1, Jenson Button, chez Mclaren-Honda. Fernando Alonso, titulaire, étant absent pour une bonne cause, il courra de l'autre côté de l'atlantique une autre épreuve mythique, les 500 miles d'Indianapolis avec l'équipe Andretti-Mclaren-Honda.

Revenons à Monaco, nous sommes le 29 avril 1929, la principauté monégasque va accueillir son premier Grand Prix. À cette époque, les Grand Prix étaient unifié uniquement par leur appartenance à l'Association Internationale des Automobile Club Reconnus (AIACR), ancêtre de la FIA. Il n'y avait pas de championnat pilote ou constructeur au niveau mondial. Chaque course était indépendante, et moins regardante sur le côté technique pour assurer un plateau de compétiteur fourni.

Pour la première édition, il n'y a pas de qualifications, la pole position est attribuée par ballottage. C'est Philippe Etancelin sur Bugatti Type 35 qui est hérite de la 1ere place sur la grille. Son rival en Grand Prix, Rudolf Caracciola sur Mercedes-Benz SSK, lui est seulement 15e sur 16 au départ. Il y a donc une Mercedes au départ, 8 Bugatti (Type 35B-C et 37A), une Corre la Licorne, 3 Alfa Roméo 6C, une Delage 15S8 et 2 Maserati 8C.

Une course longue et éprouvante depuis la première édition

L'Automobile Club de Monaco qui organise l'épreuve offrira une prime de 100 000 francs au vainqueur. Une somme très importante à l'époque. Les 16 pilotes s'élancent pour 100 tours du circuit urbain, sur des pavés à l'époque. 9 franchiront la ligne d'arrivée, le britannique William Grover-Williams et sa Bugatti Type 35B premier après 3 heures et 56 minutes de course. Le pole man termine 6e à +4 tours de retard et son rival allemand 3e à +2 minutes 22 du vainqueur. En seconde position, c'est le belge George Bourianou sur une Bugatti Type 35C à +1 minutes 17 de Williams.

Une première édition du Grand Prix remporté par un pilote britannique sur une voiture française. Le record de victoires à Monaco est détenu par le célèbre brésilien Ayrton Senna avec 6 victoires en dix participations. Grand Prix de Monaco à suivre en direct, en France, sur RMC (radio), Canal+ (abonnement) et C8 (en clair donc) dès 14H.
Par Admin le 03-06-2017 à 17:02:25
53e éditions de la montée de la Pommeraye (49), 5e manche du championnat de France de la Montagne
Une centaine de pilotes et leurs machines avaient rendez-vous à la Pommeraye, dans le Maine-et-Loire (49) pour la 53e édition de cette course de côte qui compte pour le championnat de France de la Montagne.

Long de 2,4 km et avec un dénivelé de 100m, le tracé de la Pommeraye est rapide, le record de la montée est détenu par Sébastien Petit en 00.50.669 en 2015. Au volant de sa Norma M20 FC avec un temps en 00.53.317, il a remporté l'édition 2017 après une lutte jusqu'à la dernière montée avec Geoffrey Schatz et sa F3000 Nippon 01L en 00.54.016. Cyrille Frantz, complète le podium sur Norma M20 FC comme le vainqueur.

Norma trust les bons résultats

Du côté des femmes, c'est Sarah Louvet qui s'est imposée, sur Dallara F303, au sein du classement féminin. La pilote F3 termine par ailleurs 12e au général, elle devance, Christina Charlie Martin (Norma M20 FC) et Martine Hubert (Norma M20 FC).

Dans la série B, réservée aux voitures de tourisme et GT, c'est Pierre Courroye (Mclaren MP4 120), 16e au général, qui s'impose, devant Philippe Schmitter (Lamborghini Gallardo) et Nicolas Werner (Porsche 997 GT2).

Prochaine course à Saint Goueno, 6e manche du Championnat de France 2017 les 27 & 28 mai, à 40 km de Saint-Brieuc (Côtes d’Armor).
Par Admin le 03-06-2017 à 17:02:09
Simracing : CPC Series #6, Porsche 911 GT3 CUP, Neo remporte un championnat difficile
Depuis quelques années, la Simracing se développe, des championnats voient le jour un peu partout dans le monde. Dans les débuts, des concours Hotlap sur Grand Prix 2 ou encore Grand Prix 4 étaient organisés à la fin des années 90 début 2000.

Avec l'apparition des jeux comme rfactor et la possibilité de jouer en ligne, des championnats bien plus structurés sont apparues. Des compétitions qui vont du championnat amateur bon enfant au championnat semi-professionnel comme sur iRacing par exemple. RaceRoom, Assetto Corsa, Project Cars, rfactor2, il y en a pour toutes les bourses, et pour tous les goûts.

Nous allons nous pencher sur le championnat Canard PC qui est déjà à sa 6e saison avec le Porsche 911 GT3 CUP. 32 pilotes inscrits, 30 partants sur au moins une course. Le championnat s'est déroulé sur dix manches. A1 Ring, Mugello, Gentrack, Monza, VIR, Suzuka, Bathurst, Brno, Spa et le Nordschleife. Une réalisation vidéo signé Ducducool des plus réussis.

Plusieurs favoris pour ce championnat, Ducducool (Feisar), McRemic (B & F), Terry (CVGPI), Neo (PMW), Ace (CVGPi) ou encore Tonbrelechti (Peter & Steven Racing Team). Trois pilotes se sont imposés au moins une fois, Neo, Ducducool et Terry. Ace, Lordpatou, McRemic et Tonbrelechti avec plusieurs podiums ont joué les troubles faits une bonne partie de la saison et fait le spectacle devant.

Derrière le spectacle était également au rendez-vous, Babz, Ys, Focke_Oeuf, Excess, HctaR, Lololeon, RS6, Smoke It, Swandyr, azmodan, Vitalferox, hva et Lololeon ont bataillés ferme pour les places d'honneur et les gros points.

Au fond du peloton, la lutte n'a pas été des moins dé-méritante pour Stefdrago, ek0z, Ashley_TOUCRU, Caylayron, PrinceGITS, GrosDudule, azmodan, dans ce peloton la régularité était pour beaucoup l'objectif premier.

Rusty et k1lebanner ont fait une pige chacun, quant à Hosco, il s'est débattu seul au fond du classement préférant déclarer forfait après trois courses.

Un championnat long, une voiture difficile

Pour beaucoup, la Porsche 911 GT3 était une énigme au niveau des réglages, du comportement. Voiture se comportant correctement en essais, inconduisible en course. Des courses parfois sujettes à friction et controverse entre pilotes. La direction a due rappeler à l'ordre l'ensemble des concurrents à plusieurs reprises sur les maîtres-mots du championnat, convivialité.

Neo et Ducducool ont correctement négocié les embûches que ne se sont pas privé de leur tendre les deux pilotes CVGPI, Ace et Terry. Neo l'emporte avec 562 points, devant Ducducool 506 et Terry 384. Le champion en titre en BMW 235i, Terry termine sur le podium.

Du côté des équipes, PMW termine première avec 748 points, devant CVGPI 736 et Feisar 679. Un classement serré jusqu'à la dernière manche de la saison. IRT CVGPI termine 14e et dernière avec seulement 70 points malgré la régularité de Stefdrago mal aidé par les forfaits d'Hosco.

Une saison à revivre sur la chaîne YouTube de Ducducool. Prochain rendez-vous, l'endurance GT3 le 30 mai, suivis de la 7e saison dès le 6 juin en FIAT Abarth 500.
Par Admin le 03-06-2017 à 17:01:52
Boss GP : “Jumbo Race Festival”, Johann Ledermair double vainqueur
Le Boss GP avait rendez-vous ce week-end aux Pays-Bas sur le très sélectif circuit de Zandvoort dans le cadre du “Jumbo Race Festival”. C'est un plateau réduit qui s'est présenté sur cette course, 13 concurrents seulement, et une seule formule 1, la Benetton B197 de Marijn van Kalmthout (Mansell Motorsport). L'équipe championne, Top Speed n'ayant envoyé qu'une seule voiture pour Florian Schnitzenbaumers (Dallara GP2).

Le leader du championnat et du classement Open, Ingo Gerstl (Top Speed – Toro Rosso STR1) tout comme ses principaux adversaires étaient absents de cette manche. Après avoir dominé les deux séances d''essais libres Johann Ledermair (Dallara GP2), signe le 3e temps sur la grille de départ lors de la séance de qualification. Une séance remporté par Rinus van Kalmthout (Dallara Evo GP2), devant Marijn van Kalmthout (Benetton B197).

Johann Ledermair pendra sa revanche dans la première course en devançant Rinus van Kalmthout et le pilote Coloni Motorsport, Mahaveer Raghunathan (Lola Auto GP). L'Autrichien, Ledermair, remet le couvert dans la seconde course en signant une belle deuxième victoire, devant Mahaveer Raghunathan et Salvatore de Plano (MM International Motorsport, Dallara GP2).

Johann Ledermair domine de la tête et des épaules

Après deux courses, Ingo Gerstl reste leader du général et de la série Open. Johann Ledermair après ses très bons résultats à Zandvoort conforte sa première place de la série Formula. Rendez-vous le 11 juin au Paul Ricard.
Par Admin le 03-06-2017 à 17:01:30
6H de Dakar : Championnat d'endurance du Sénégal
La 37e édition des 6H de Dakar au Sénégal s'est déroulée les 6 et 7 mai 2017. Le plateau était cette année limitée à neuf voitures seulement. Le petit nombre de concurrents n'a pas découragé le public venue nombreux sur le circuit de Dakar Baobabs qui répond aux règles FIA.

La course se déroule en trois manches de 2H étalés sur deux jours. La compétition est ouverte à toutes voitures homologuées FIA et FSAM (Fédération Sénégalaise de sport automobile et Moto).

Peu de voitures mais beaucoup de Scooters pour cette 37e édition

C'est l'équipage Helvetico-Sénégalais Nagy Kabaz et Marc de Siebenthal qui remporte l'épreuve 2017. Ils devancent l'italien Stoffel sur formule Renault 2000, la Honda de Kamil Rahal, les deux autos Mbaye Kane Lô et Babacar Faye. La seule femme engagée, Abibatou Fall a piloté seul l'intégralité des trois manches.

Une course ouverte aux motos et Scooter étaient également organisées sur le circuit, le plateau étaient fourni et compétitif avec onze équipes inscrites.
Par Admin le 03-06-2017 à 17:01:13
TCR Series : Le Français Jean-Karl Verney en tête du championnat
Le championnat TCR International a débuté sa saison 2017 au début du mois d'avril. Le TCR est un championnat de voitures de tourisme qui se veut plus souple, plus ouvert et moins coûteux que le championnat du monde WTCC.

Dix constructeurs, Audi, Volkswagen, SEAT, Honda, Opel, Subaru, Peugeot, KIA, Ford et Alfa Romeo, dix-sept écuries, trente et un pilotes engagés. Dix courses réparties en Europea, Moyen-Orient et en Asie.

Lors de la dernière course à Monza les 14 et 15 mai, Roberto Colciago (Honda) c'est imposé, puis Stefano Comini (Audi) dans la seconde course.

Après son retrait de l'endurance, Audi mise beaucoup sur le TCR

Au championnat pilote, Jean-Karl Vernay devance Roberto Colciago et Stefano Comini. Chez les constructeurs Honda prend la tête devant SEAT et Volkswagen.

La Salzburgring, en Autriche, accueillera la prochaine épreuve le 11 juin prochain.
Par Admin le 03-06-2017 à 17:00:55
F2 Italian Trophy : C'est parti pour la saison 2017
L'italian formula Trophy a débuté sa saison 2017 le 1er avril dernier sur le circuit de Misano. Ce championnat accueille des monoplaces de formule 3, Formule Renault 2.0 ou encore des formule Abarth.

Cette année encore la compétition italienne affiche complète avec pas moins de 60 pilotes inscrit, dont une femme, Germann Angélique. 16 équipes, parmi lesquelles Facondini Racing, Corbetta Competizioni, Ombra Racing ou encore HT Powertrain pour les plus connut. Les pilotes ne participent pas à toutes les courses de la saison. En moyenne, le plateau est composé de 15-30 voitures.

Un championnat low coast très disputé

La première épreuve à Misano a vu Alessandro Bracalente s'imposer dans la première course, puis Bernardo Pellegrini dans la seconde manche.

Le plateau avait rendez-vous les 28 et 29 avril 2017 à Imola pour la deuxième épreuve de la saison. C'est Ricardo Ponzio qui a enlevé la première manche le samedi, il récidive le dimanche en remportant la seconde course.

Bernardo Pellegrini est actuellement en tête du championnat devant Riccardo Ponzio et Renato Papaleo.

Prochaine course à Spa en Belgique le 24 juin.
Par Admin le 03-06-2017 à 17:00:39
AK3G : double victoires pour Jonathan à La Malmongère (Cholet)
« La troisième manche du championnat qui s’est déroulé sur la piste de La Malmongère a donné deux jolies courses où les points ont été difficiles à gagner.

Benoit fait la pole aux essais qualificatifs et le meilleur temps de la course. Gentleman, Benoit ne participant pas à toutes les courses du championnat, laisse filer les pilotes pendant le premier tour de la course. Jonathan en profite pour prendre de la distance alors que Nathan, Yann, Paul et Marc se disputent la deuxième place. Alexandre L, Guillaume et Ludovic ne sont espacés que de 2 secondes. Un peu plus loin, Alexandre P, Didier, Ghyslain, Vincent et Jean-Yves sont dans un mouchoir de poche.

Le podium de la première manche : Jonathan, Nathan et Yann.

Deuxième manche : de nouveau, Jonathan prend un très bon départ suivi comme son ombre par Yann. La bagarre reprend pour la deuxième place entre Nathan, Marc et Paul. À plusieurs reprises, la première place change entre Jonathan et Yann. Pour la troisième place Nathan et Marc sont roues dans roues avec un avantage pour Nathan. Derrière les karts se suivent avec très peu d’écart et les points sont difficiles à gagner. Le podium se joue dans le dernier tour ou Yann passe Jonathan et Nathan conserve sa troisième place. Jolie course ou chacun a donné son maximum.

À bientôt pour la 4 ème manche à Loudun et encore merci à tous les pilotes pour leur fair-play sur la piste. » Marc Gourdon, Président de l'Association AK3G et pilote (AK3G1).

AK3G en finale mondiale SWS

L'association angevine, basée à Montreuil-Juigné, organise son propre championnat de Karting pour ses 25 adhérents et tout pilotes souhaitant assouvir sa passion. Également engagée dans le championnat SWS, Sodi World Series, AK3G a réussi l'exploit de se qualifier pour la finale à Paris RKC les 26 et 27 mai 2017.

Sur 8 800 équipes inscrites, AK3G a réussi à intégrer le Top 40 en signant une très belle 26e place qui lui ouvre les portes de la final mondiale.

Le SWS se court sur tout circuit inscrit à travers le monde en faisant le plus grand classement mondial de Karting.

AK3G, petite association loi 1901, affrontera de véritable équipe semi-pro avec des pilotes parfois issus de la monoplace.
Par Admin le 03-06-2017 à 17:00:18
Bosss GP : Top Speed et le champion en titre démarre très fort, Coloni Motorsport de retour
Ingo Gerstl (Top Speed – Toro Rosso STR1) n'a pas raté son début de saison en Boss GP. Le champion 2016 de Formule libre, au volant de sa Toro Rosso propulsé par un V10 Cosworth, a dominé de la tête et des épaules les séances d'essais, les qualifications et remportés les deux courses à Hockenheim en avril dernier.

Les nombreuses Dallara-Mecachrome, La Benetton B197 Judd de Phil Straford, ni même la Super Aguri SA06 Cosworth de Wolfgang Jaksch non pu rivaliser avec le pilote autrichien.

Le champion, 2016 compte bien conserver son titre

Le Boss GP est un championnat qui regroupe des monoplaces issus de la Formule 1, Indycar, GP2 series, Formula 3.5 ou encore Formule 3000. Le tout en deux catégories, « Open » pour les F1 et monoplaces américaines, « Formula » pour les autres.

À noter, le retour officiel de l'écurie Coloni Motorsport à la compétition cette année en Boss GP avec une F3000 Auto GP Lola Gibson pilotée par Mahaveer Raghunathan. Coloni, ancienne écurie de F1 des années 80 et 90, puis en F3000 et GP2, est également engagée en F4 italia.

Prochain rendez-vous du Boss GP, à Zandvoort aux Pays-Bas le week-end prochain.
Par Admin le 03-06-2017 à 16:58:31
Classement F1
Rang
Pilote
Equipe
Pts
1
S.Vettel
Ferrari
141
2
L.Hamilton
Mercedes
129
3
V.Bottas
Mercedes
93
4
K.Raïkkönen
Ferrari
73
5
D.Ricciardo
Red Bull
67
6
M.Verstappen
Red Bull
45
7
S.Perez
Force India
44
8
E.Occon
Force India
27
9
C.Sainz Jr
Toro Rosso
25
10
F.Massa
Williams
20
11
N.Hülkenberg
Renault
18
12
R.Grosjean
Haas
10
13
K.Magnussen
Haas
5
14
D.Kvyat
Toro Rosso
4
15
P.Wehrlein
Sauber
4
16
L.Stroll
Williams
2
17
J.Palmer
Renault
0
18
A.Giovinazzi
Sauber
0
19
M.Ericsson
Sauber
0
20
J.Button
Mclaren
0
21
F.Alonso
Mclaren
0
22
S.Vandoorne
Mclaren
0