bannière
A la une :

Une équipe venue de Chine en Formule 1 ?
C'est maintenant officiel, China F1 Racing Team Limited, vient de naître en Grande-Bretagne. Le nom a été déposé ces derniers jours. Nous ne savons pas encore si ce sont les investisseurs qui souhaitaient prendre le contrôle d'une partie de Mclaren avec Ron Dennis fin 2016.

Une chose est sur, la Chine semble décidée à briller et à se montrer en sport automobile. La victoire d'une équipe Chinoise en catégorie LMP2 et seconde au général des 24 Heures du Mans en sont une preuve supplémentaire. Le Week-end dernier, Le Jackie Chan DC Racing a placé deux de ses Oreca sur les plus hautes marches du podium en LMP2, menée plusieurs tours en fin de course et termine sur le podium du général derrière Porsche, excusez du peu.

Il y a encore six mois personnes n'auraient pensé voir un tel résultat, les équipes chinoises en sport automobile, courent en Asie, souvent qualifié de petits championnats locaux. La Chine relativement novice en sport auto n'a jamais été prise au sérieux avant le Mans 2017.

En 2005 dans la foulée de l'arrivée du Grand Prix de Chine de Formule 1, la Chine lance l'A1 Team China, préparé par l'équipe Belge Astromega, en A1 Grand Prix la coupe du monde des Nations en sport automobile jusqu'en 2009. Sur 39 manches, 87 points et deux troisième place, un bien maigre palmarès. Pendant plusieurs années, les rumeurs de l'A1 Team China comme tremplin vers la F1 faisaient leurs chemins sans jamais se concrétiser et faisait sourire les journalistes spécialisés.

Le Chine fait son retour au plus haut niveau du sport auto en 2013 avec le lancement de l'Asian Le Mans Series, timidement les deux premières saisons, 2013 et 2014. Mais depuis 2015-2016 et cette saison le nombre d'équipes battant pavillon Chinois et Hong-Kong une province chinoise à statut spéciale a explosé. Loin devant les autres nations de la région. La saison dernière, l'équipe DC Racing a remporté le titre en LMP3 ce qui lui a valu son invitation pour les 24H du Mans et le résultat qu'on connaît. KCMG elle a remporté la catégorie GT Am.

Cette saison, le Jackie Chan DC Racing termine 2e et 3e en LMP2 et LMP3 en ALMS, en GT trois équipes chinoises occupent le podium final.

La vision de la presse spécialisée sur la Chine en sport automobile change, l'annonce de la possible arrivée d'une équipe de l'empire du milieu en F1 ne fait plus sourire et est prise au sérieux. L'équipe aurait déjà commencé son marché en débauchant du personnel chez Red Bull Racing et en récupérant une partie du personnel de Manor F1 au chômage.
Par Admin le 22-06-2017 à 10:01:32
TCR Series : Attila Tassi roi sur ses terres
Ce week-end, il n'y avait pas que les 24H du Mans, le championnat TCR Series avait rendez-vous sur le Hungaroring en Hongrie pour une nouvelle manche très disputée. C'est le hongrois Norbert Michelisz sur Honda Civic Type-R TCR qui s'élançait en pole position après les différentes séances d'essais.

Une pole qu'il n'a pas réussi à transformer en victoire, c'est son équipier et compatriote chez M1RA Attila Tassi sur la même voiture, qui remporte la course 1. Les pilotes qui courraient à domicile terminent devant le français Jean-Karl Vernay (Leopard Racing Team WRT) 3e du championnat avec sa Volkswagen Golf GTI TCR.

C'est István Bernula sur Kiaa cee'd TCR qui s'élançait en première position dans la seconde course, mais c'est Attila Tassi, parti 9e, qui récidive et place sa Honda sur la plus haute marche du podium devant l'espagnol Pepe Oriola (Lukoil Craft-Bamboo Racing - SEAT León TCR) et le danois Jens Reno Molle (Reno Racing - Honda Civic Type-R TCR)

Au championnat, Attila Tassi est 1er avec 151, devant Roberto Colciago 145 et Jean-Karl Vernay 138. Prochaine course en Allemagne les 8 et 9 juillet sur le circuit d'Oschersleben.
Par Admin le 21-06-2017 à 11:06:10
RANGE ROVER : Une Véritable Histoire
Depuis le lancement du tout premier Range Rover, en 1970, le véhicule n'a cessé d'évoluer. Le SUV le plus luxueux au monde offre des niveaux très élevés de sophistication et de performances ainsi qu'un design inspiré, mais aussi des avancées technologiques qui lui permettent de se démarquer. Étudions l'histoire de la série de SUV de luxe connue sous le nom de famille Range Rover.


1969 : prototype Range Rover Velar

Pour ne pas dévoiler le secret du prototype du tout premier Range Rover, les concepteurs et ingénieurs à l'origine de ce véhicule révolutionnaire lui ont donné le nom de « Velar », inspiré du mot italien « velare », qui signifie voiler ou couvrir. Les 26 premiers prototypes ont même été équipés d'un badge éponyme, afin de masquer leur véritable identité.


1970 : première production du Range Rover 3 portes

Après les essais réussis du concept-car Velar, le premier Range Rover a été présenté au monde entier. Du fait de l'association rare de ses capacités et de son design élégant, le véhicule a été encensé par la critique. C'était le premier véhicule qui proposait une transmission à 4 roues motrices permanentes et qui était doté d'un hayon divisé, d'un capot à charnières frontales et d'une ceinture de caisse enveloppante


1981 : Range Rover 4 portes

Après 11 ans sur le marché, le Range Rover Classic a été proposé en version quatre portes, afin d'offrir plus de possibilités aux passionnés du véhicule, de plus en plus nombreux.


1994 : Range Rover deuxième génération

Offrant davantage de luxe que son prédécesseur, les touches de design de la deuxième génération de véhicules, comme la silhouette caractéristique et l'introduction de phares rectangulaires à la place des phares circulaires, ont résisté à l'épreuve du temps et en font un véhicule reconnaissable en un clin d'œil.


2001 : Range Rover troisième génération

En constante évolution, ce Range Rover a été le premier à bénéficier d'une carrosserie monocoque. Le design s'inspire de la forme effilée du bateau italien Riva, alors que les taquets de ce bateau de luxe ont inspiré les finitions métallisées dans l'habitacle du véhicule.


2004 : concept-car Range Stormer

Le concept-car Stormer a gagné sa réputation en étant l'incarnation de l'évolution du design du Range Rover, mais aussi en incarnant le fleuron d'une approche audacieuse visant à intégrer les nouvelles technologies dans les véhicules.


2005 : production du Range Rover Sport

L'introduction du premier SUV sportif de la famille Range Rover a illustré l'engagement de Land Rover envers les performances. Les motorisations proposées comptaient un moteur 4.2L essence suralimenté performant et réactif. Le Range Rover Sport offrait également une suspension croisée pneumatique, permettant aux conducteurs de modifier la garde au sol, gage d'un confort accru et d'une conduite 4x4 plus fluide, sur route comme en tout-terrain. La garde au sol variable n'était que l'une des nombreuses nouvelles caractéristiques uniques reflétant le dynamisme de l'apparence du véhicule.


2008 : concept-car LRX

Ce concept-car cross-coupé était un projet ambitieux et avant-gardiste pour l'équipe de concepteurs Land Rover. Destiné aux conducteurs roulant rarement en conditions tout-terrain, le concept-car présentait tout de même les capacités légendaires de Land Rover tout en offrant un habitacle qualifié de « futuriste » par la presse


2011 : production du Range Rover Evoque

Qualifié de « Voiture de l'année » par de nombreux distributeurs, le Range Rover Evoque s'est fait remarquer dès son lancement, lors du Mondial de l'automobile de Paris en 2010. Nombre de caractéristiques présentes sur le concept-car LRX se sont imposées sur le cross-coupé de luxe, notamment la réinterprétation du design Range Rover classique.


2012 : Range Rover quatrième génération

La quatrième incarnation du Range Rover a été la première à se doter d'une carrosserie légère tout-aluminium. Son long empattement et son toit flottant en ont fait un véhicule reconnaissable en un instant. Le véhicule était notamment doté de la nouvelle génération du système Terrain Response® de Land Rover. Cette technologie embarquée d'aide à la conduite sélectionne automatiquement le mode de conduite le plus adapté aux conditions.


2013 : Range Rover Hybride

Le premier modèle hybride de la famille Range Rover assurait non seulement une faible consommation de carburant, mais il présentait également une réduction des émissions polluantes. Mais surtout, il ne faisait aucun compromis sur les performances. La preuve, le véhicule s'est lancé dans un voyage de 16 000 km entre Solihull et Bombay, pour traverser une région accidentée qui ne pardonne pas : la chaîne de l'Himalaya.


2013 : Range Rover Sport deuxième génération

Dévoilé par Daniel Craig, l'acteur incarnant James Bond, le nouveau Range Rover Sport, qui propose des niveaux d'efficacité optimisés grâce à un moteur V6 3.0L, s'est offert certaines rues de New York, temporairement fermées pour l'occasion.


2015 : lancement du Range Rover Sport SVR

Conçu pour incarner un SUV hautes performances à la puissance exceptionnelle, le Range Rover Sport SVR a été le premier véhicule produit par l'équipe Special Vehicle Operations. Ce véhicule, le plus rapide de la gamme Land Rover, garantit une expérience de conduite inoubliable. La puissance du véhicule se reflète dans certaines touches de design, comme la quadruple sortie d'échappement et le becquet arrière caractéristique.


2015 : Range Rover SVAutobiography

Summum du raffinement et du luxe, le Range Rover SVAutobiography a révolutionné l'expérience Range Rover. L'attention portée au détail s'illustre dans les finitions en aluminium brossé et dans les sièges Executive installés dans l'habitacle. À l'extérieur, une palette de couleurs unique a permis d'offrir aux conducteurs l'expérience du luxe ultime que l'on associe au Range Rover. Le SVAutobiography Dynamic a été lancé peu après et, grâce à son esthétique distinctive et à son puissant moteur V8, l'allure du véhicule s'est fait le miroir de sa puissance et de son agilité.


2015 : Range Rover Evoque cabriolet

Premier Range Rover cabriolet, l'Evoque cabriolet associait les capacités reconnues de Land Rover à des caractéristiques époustouflantes, comme une capote en Z, tout en présentant l'allure affirmée caractéristique pensée par les concepteurs Land Rover. Le résultat est le premier SUV cabriolet de luxe 4x4 tout-terrain le plus compact et performant au monde.

Depuis le concept-car Velar top-secret jusqu'au tout premier Range Rover Evoque cabriolet, l'évolution du Range Rover est claire. Sans jamais sacrifier les performances, le SUV de luxe continue de placer la barre très haut dans les domaines du design, des capacités et des performances automobiles.


2017 - Présentation du nouveau Range Rover Velar

La famille Range Rover accueille un nouveau membre. Avec son design visionnaire et ses lignes accrocheuses et épurées, le Range Rover Velar s'affiche comme un SUV performant, luxueux et raffiné, à la hauteur de notre marque.


Article paru chez notre partenaire Le Club Des Landistes, source : Land Rover
Par Admin le 20-06-2017 à 09:47:31
19e victoires de Porsche aux 24 Heures du Mans, Toyota bien décidé à gagner en 2018
La 85e édition des 24 Heures du Mans a tenu toutes ses promesses. Le retrait d'Audi Sport, et seulement 6 LMP1 au départ faisaient craindre à certain un duel Toyota-Porsche dominé par Toyota qui est en grande forme dans le championnat du monde d'endurance (WEC) depuis le début de la saison. Dès le début de la course, à peine 2H après le start lancé par Mark Webber dans la voiture de sécurité, la LMP1 du ByKolles racing abandonnait. Plus tard, une autre LMP1 connaissait de gros soucis, la Porsche LMP1 N°2 se retrouvait au stand pour de très longues minutes et repartait 55e a plus de 20 tours du leader Toyota.

Toyota avec deux voitures en tête prenait une option pour la victoire finale, une première alerte quand une des Toyota dû réparer et comme la Porsche n°2, elle repartit très loin. 1H44 du matin dimanche 18 juin, coup de théâtre coup sur coup Toyota perd ses deux voitures en têtes. C'est l'accablement chez les Japonais. La Porsche n°1 se retrouve en tête.

En GT, en Pro la bataille est intense entre les cinq constructeurs et leurs équipes usines qui sont aux cinq premières places. À chaque arrêt au stand, la catégorie change de leader. Les cinq voitures resteront dans le même tour jusqu'au dernier tour de la course à 15H le dimanche. En Amateur (AM) c'est la Ferrari du JMW Motorsport qui prend le commandement presque dès le début pour ne jamais le perdre.

Dimanche matin aux alentours de 11H nouveau coup de tonnerre sur le Mans, la Porsche n°1 abandonne, c'est trois LMP2 en tête, une Oreca du Team Jackie Chan DC Racing, une Oreca Vaillante-Rebellion et une Alpine-Signatech. Mais la Porsche n°2 cravache et est déjà dans les 6 premiers.

Le constructeur allemand reprend la tête à 1H30 de la fin de la course, devant l'Oreca du Jackie Chan DC Racing et l'Oreca Vaillante-Rebellion. Deux LMP2 sur le podium du classement général, une première depuis 2003 ou une LMP900 (équivalent aujourd'hui au LMP2) était arrivée 3e. La tête de course restera inchangée jusqu'à la fin, Porsche, avec la n°1 (Timo Bernhard, Earl Bamber et Brendon Hartley), remporte une nouvelle fois les 24H du Mans pour la 19e fois et vainqueur de sa catégorie, seul là Toyota n°8 (Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson) termine la course dans cette catégorie et monte sur la seconde marche du podium, mais seulement 9e au général après une superbe remontée tout de même.

En LMP2, c'est la 2e victoire du constructeur français Oreca depuis 2015, première victoire d'une écurie Chinoise aux 24 Heures du Mans avec un pilote Chinois, Jackie Chan DC Racing (Ho-Pin Tung, Thomas Laurent, Oliver Jarvis). Les Oreca 07 à moteur Gibson Chinoise étaient préparée par Jota Sport. Suive L'Oreca de l'équipe Vaillante-Rebellion (Nelson Piquet Jr., Mathias Beche, Heinemeier Hansson) et la seconde voiture de l'équipe Chinoise victorieuse, l'Oreca 07 n°37 (David Cheng, Tristan Gommendy, Alex Brundle).

En LMGT Pro, la bataille a fait rage jusque dans le dernier tour, roues dans roues la Chevrolet Corvette n°63 (Jan Magnussen, Antonio García, Jordan Taylor) et l'Aston Martin n°97 (Darren Turner, Jonathan Adam, Daniel Serra) ne lâche rien. Aston Martin prend finalement l'avantage à quelques kilomètres de l'arrivée après une légère sortie de piste de la Corvette dans l'affrontement. La Corvette terminera finalement 3e, elle perd la 2e place au profit de la Ford n°67 (Harry Tincknell, Andy Priaulx, Pipo Derani) suite à une crevaison. Nouvelle victoire pour Aston Martin et son préparateur Prodrive propriété de David Richards. Général Motors (Corvette) perd face aux Anglais, mais surtout face a son rival américain Ford préparé par l'équipe Chip Ganassi Racing.

En LMGT AM, c'est donc la Ferrari 488 GTE du JMW Motorsport (Robert Smith, Will Stevens, Dries Vanthoor) qui s'impose devant deux autres Ferrari, la n°55 du Spirit of Race (Duncan Cameron, Aaron Scott, Marco Cioci) et la n°62 de la Scuderia Corsa (Cooper MacNeil, Bill Sweedler, Townsend Bell).

L'ancienne équipe de F1, Manor Motorsport (2010-2016 avec Virgin Racing, puis Marussia Cars et enfin sous son nom propre) associé aux Chinois CEFC TRS Racing, termine 8e au général et 7e LMP2 avec son Oreca 07. Sur 60 engagés, 49 franchisent la ligne d'arrivée, la lanterne rouge revient à Larbre Compétition sur la Corvette C7.R n°50 (Romain Brandela, Christian Philippon, Fernando Rees). « Vaillante » pour son retour en piste au Mans, depuis 2002, termine 3e du général de quoi faire plaisir à la « famille Vaillant-Graton » pour la sortie du nouvel album qui se déroule lors de cette mythique épreuve.

Rendez-vous l'année prochaine pour une 86e édition qui s'annonce passionnante, avec l'arrivée du constructeur Ginetta et du motoriste Mecachrome en LMP1, plusieurs équipes sont déjà intéressées comme Manor. En GT, BMW Motorsport fera son retour avec une équipe usine. Panoz devrait participer au double tour d'horloge avec un prototype 100 % électrique. Vivement 2018, en attendant retrouvez nos photos dans la rubrique du site ou sur notre page Facebook.
Par Admin le 19-06-2017 à 10:02:18
Classement F1
Rang
Pilote
Equipe
Pts
1
S.Vettel
Ferrari
141
2
L.Hamilton
Mercedes
129
3
V.Bottas
Mercedes
93
4
K.Raïkkönen
Ferrari
73
5
D.Ricciardo
Red Bull
67
6
M.Verstappen
Red Bull
45
7
S.Perez
Force India
44
8
E.Occon
Force India
27
9
C.Sainz Jr
Toro Rosso
25
10
F.Massa
Williams
20
11
N.Hülkenberg
Renault
18
12
R.Grosjean
Haas
10
13
K.Magnussen
Haas
5
14
D.Kvyat
Toro Rosso
4
15
P.Wehrlein
Sauber
4
16
L.Stroll
Williams
2
17
J.Palmer
Renault
0
18
A.Giovinazzi
Sauber
0
19
M.Ericsson
Sauber
0
20
J.Button
Mclaren
0
21
F.Alonso
Mclaren
0
22
S.Vandoorne
Mclaren
0